Fête des mères : 5 idées cadeaux Or Norme

Partager

 

Ce dimanche, c’est la fête des mères !  Oui, on sait, vous lui prouvez déjà votre amour tous les jours… Mais une attention est toujours appréciée. De plus cette année, le bisou-câlin ne suffira pas,  en cause : les gestes barrières, ce nouveau drame affectif moderne !  Or Norme s’est donc appliqué à vous sélectionner des idées pour la gâter, avec deux mots d’ordre : local, et original !

« Oui, mais non, c’est trop commercial… » Stop, on arrête tout ! Vous sortirez de cette lecture inspiré et cultivé, car voici également en bonus le point histoire : « c’est vrai ça Jamy, d’où vient la fête des mères ?»

Les origines

La fête des mères trouve ses racines dans l’Antiquité, puisqu’on fêtait chez les Grecs la mère des Dieux, Rhéa. Déjà au Ve siècle avant JC, on rendait donc hommage aux femmes et mères : cela s’appelait  « Matraliae » et l’on célébrait Mater Matuta, la déesse de l’aube et de l’enfantement.
La tradition réapparait en Angleterre au XVIe siècle, avec le « Mothering Sunday » ; il s’agit alors de donner le droit aux domestiques des grandes familles anglaises d’avoir un jour de repos afin de se retrouver en famille.

En France, on trouve les prémices de cette fête au XIXe siècle, avec Napoléon, qui évoque en 1806 la création d’une fête des mères officielle, que l’on célébrerait au printemps.  L’idée ne se met pas en place de suite, et c’est en 1897, que l’Alliance nationale contre la dépopulation lance une autre idée : une fête des enfants, afin de mettre à l’honneur la fécondité et la famille.

La toute première célébration des mères aura finalement lieu le 10 juin 1906 en Isère, elle récompense les mamans les plus méritantes ; ambiance fête au village avec défilés et rues décorées. C’est ensuite en 1941 que le Maréchal Pétain institue définitivement la « journée nationale des mères ». Après la Seconde Guerre mondiale, le 24 mai 1950, le président de la République Vincent Auriol promulgue un texte de loi instituant la fête des mères.

Pour finir, petite anecdote : si la fête des mères a des racines historiques, la fête des pères, elle, est purement artificielle ! En effet, elle doit ses origines françaises au fabricant de briquets Flaminaire, une marque bretonne de briquets, qui l’aurait créée en 1949, pour des raisons toutes commerciales… écouler son modèle au gaz. Coup dur pour la parité, BIM !

 

Cadeaux Or Norme pour mamans en Or

1. De l’émotion immortalisée avec la photographe Spirit Capture

 

« C’est dans la boite, j’ai capturé votre histoire » : c’est sur cette phrase que s’ouvre le site de Spirit Capture, plus précisément de Lucile, photographe indépendante strasbourgeoise,  « en quête de belles histoires ». Des histoires et des émotions mises en images ; le résultat est à la hauteur de la promesse. Les lumières sont douces, parfois mélancoliques, les regards sensibles, bref, tout y parait délicat tout en retranscrivant parfaitement la puissance des sentiments. Et si vous lui faisiez confiance pour un shooting photo mère/fille ? Découvrez le très beau récit de l’une de ses séances, ICI.

Pour les novices de la pose, pas d’inquiétude, Lucile saura vous mettre à l’aise, et vous donner des souvenirs à vie.

Le compte Instagram 
Le site internet
Contact

Nais et sa maman Carole, une séance photo mère/fille réalisée par Spirit Capture

© Spirit Capture

2. De la gastronomie dans son salon avec La Casserole & Cédric Kuster

C’est l’une des meilleures tables de Strasbourg, et elle a de plus continué à nous régaler même pendant le confinement ! Plus agile et gourmand que jamais, Cédric Kuster a en effet lancé sa formule à emporter tous les samedis. En attendant la réouverture du restaurant le 11 juin prochain, bonne nouvelle, le chef Jean Roc a concocté un menu spécial pour la fête des mères : saumon mariné à la fleur de sureau, gratin de crevettes et champignons (…) Du bonheur à emporter ou à se faire livrer ! Alors on sort les belles assiettes et on offre à sa maman un moment d’exception… directement dans son salon.

Le menu Fête des Mères
Le site internet / la page Facebook

La Casserole, 24 Rue des Juifs, 67000 Strasbourg

3. Des moments de partage et de gourmandise avec Le Fond du Jardin

Lieu enchanteur et absolument hors du temps à Strasbourg, la boutique et salon de thé Au Fond du jardin propose de passer côté coulisses avec un atelier pâtisserie ! Gourmand, ludique et intimiste, partagez avec votre maman un voyage au cœur de la « joaillerie gustative » de Laurent. En petit groupe de 10 personnes, vous y apprendrez à réaliser scones et madeleines. Amazing, my dear !

Prochaine date : le 10 juillet, à offrir en bon cadeau !

L’atelier pâtisserie
Le site internet / la page Facebook

Au Fond du Jardin, 6 Rue de la Râpe, 67000 Strasbourg

© Au Fond Du Jardin

4. De la verdure avec la jardinerie urbaine Tchungle

« Dis-moi qui es ta maman, je te dirai quelle plante elle est » : voilà ce qui pourrait être le mantra, adapté pour l’occasion, de Jennifer & Stéphane, les nouveaux-venus et déjà adorés créateurs de la jardinerie urbaine Tchungle, dont on vous parlait il y a peu. Ficus, alocasia ou monstera, on pourrait très franchement trouver 1001 raisons et jeux de mots pour vous convaincre d’offrir une plante à votre mère adorée… Mais on fait confiance à nos passionnés, et surtout à leur sélection minutieuse et renouvelée toutes les semaines. Vous trouverez des plantes pour tous les goûts, tous les profils et tous les budgets. De la plante au pot, tout est beau. Et si vous hésitez, alors des bons cadeaux sont aussi dispos. Foncez !

Le site internet / la page Facebook

Tchungle, 20 Rue de la Division Leclerc, 67000 Strasbourg

© L. Haller

5. De l’évasion avec le Schallern, petit paradis dans les Vosges

Après l’émotion et l’instruction, finissons par l’évasion : et si vous embarquiez votre maman pour une virée nature dans les Vosges ? Pour cela, on a décidé de vous faire prendre de la hauteur et on vous a déniché le spot parfait : la table et chambres d’hôtes du Schallern, située sur les hauts de la Vallée de Munster. Que ce soit pour une escapade d’une journée, avec un repas en terrasse (vue imprenable, cuisine familiale, montagnarde et de saison dans l’assiette), ou bien pour une expérience prolongée d’une nuit, Yoann et Adeline vous accueilleront avec chaleur dans ce cadre idyllique. Aux alentours, plusieurs possibilités de sentiers de randonnées et de VTT. On s’y voit déjà, et vous ?

Le site internet / la page Facebook

Le Schallern Gaschney, 68380 Muhlbach-sur-Munster

© S. Hauss

#