Temps restant : 2 min

 

Kinshasa s’invite chez Django, ce vendredi soir. Jupiter et son projet « Kin Sonic » hyper contemporain, le groupe Kokoko ! qui invente la musique à partir de rien… la soirée sera folle, dansante, universelle. Inventive comme peut l’être Eddy Ekete, l’Homme Canette de Strasbourg.

« Je fais ce que je sens et que je sais faire », dit-il quand on lui demande comment il se définit en tant que plasticien. Et il sait faire bien des choses cet étudiant des Beaux-Arts de Kinshasa venu aux Arts déco de Strasbourg en 2005 et rencontré cette semaine à « La Semencerie », son « port d’attache » en lisière du quartier gare.

Mêlant la tradition du masque africain aux questionnements les plus contemporains, la carapace de canettes qu’il revêt pour des performances de rues « le porte autant qu’il la porte », elle « s’empare » de lui, elle l’« électrise ». Le mouvement crée le son, le son crée le mouvement. Le recyclage est infini. « On ne peut pas rester immobile »

On ne peut pas rester muet non plus. Quand Eddy déambule, les passants sont parfois inquiets, parfois amusés, toujours intrigués. Certains commentent, s’interrogent sur notre culture du déchet, sur l’avenir de la planète, voire même sur l’alcoolisme. Beaucoup filment l’improbable moment.

Il faut être danseur ou acrobate pour donner vie à ce maracas géant. Il faut aimer les gens et la vie.

Vendredi, l’Homme Canette reprendra vie aux alentours de Django bien avant le concert. « Vers 17h-18h… », précise Eddy. Il franchira aussi les portes pour une performance entre les prestations des deux groupes, en salle et non dans la rue. Une première pour lui à Strasbourg et il la vivra avec un ami percussionniste, Itzel Palomo

Jupiter et Kokoko !, Eddy les connaît bien. Il avait invité les seconds à un festival de rue qu’il organise à Kinshasa chaque été. « Un ami parisien est passé, il a filmé, le groupe était lancé… » Ces musiciens inventent leurs propres instruments avec ce qu’ils récupèrent…

« Quand ils s’installent, on pense à une sculpture on n’imagine pas que de la musique peut en jaillir », raconte Eddy pendant que l’Homme Canette « se repose » en attendant que le son et la danse l’électrisent, ce vendredi soir chez Django.

 

> EN SAVOIR PLUS

Vendredi 27 octobre, concert à 20h30, déambulations bien avant

Espace Django, 4, Impasse Kieffer, 67100 Strasbourg

03 88 61 52 87

 

Encore + Or Cadre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.