Temps restant : 4 min

Des œuvres d’art monumentales symbolisant les industries alsaciennes et réalisées par des artistes de la France entière investissent depuis quelques jours maintenant les lieux publics strasbourgeois. Cette belle idée est portée par l’association Industrie & Territoires, avec le soutien de la Ville de Strasbourg, du Conseil départemental du Bas-Rhin et de la région Grand Est. 

« Caddie fête ses 90 ans cette année » se félicite Stéphane Dedieu, le PDG de l’entreprise alsacienne dont l’offre de reprise a permis, il y a quatre ans, de sauver Caddie du marasme du groupe Altia qui en était devenu propriétaire en 2012.
« Ce projet qui met résolument en avant les industries alsaciennes représentait donc une bonne opportunité pour faire rayonner notre marque » poursuit-il. « Les Strasbourgeois et les Alsaciens, mais aussi les nombreux touristes étrangers qui sont dans la capitale européenne à cette date ne pourront pas rater l’œuvre que nous présenterons sur la place Broglie. Ce lieu, nous l’avons choisi et il s’agit d’un clin d’œil de notre société qui, dans son domaine, représente le savoir-faire français à la grande Histoire de France puisque c’est sur cette place qu’a été chantée pour la toute première fois la Marseillaise, notre hymne national. D’ailleurs, les paroles de l’hymne seront gravées sur les poignées des chariots qui composeront l’œuvre. Nous qui vantons sans cesse le fameux « Made in France », nous nous sommes particulièrement investis dans cette cohérence… »

Une œuvre de six mètres de haut…

De son côté, Pierre Petit, l’artiste choisi par Caddie reconnaît se trouver là en terrain de connaissance : « Je travaille avec des objets issus de l’industrie depuis les années 1980 » confirme ce sculpteur reconnu qui affiche ses 68 printemps. « Et je m’aperçois que mes postulats de départ se confirment aujourd’hui. Nous vivons dans une société de plus en plus virtuelle mais cependant, les objets industriels sont partout, omniprésents, incontournables. Ces objets sont hypermondialisés : une pièce peut être créée à Hong-Kong , fabriquée dans un autre pays d’Asie avant d’être assemblée en Tchéquie pour finalement atterrir chez nous, au cœur d’un objet qui nous sera usuel. Et malgré tout, bien souvent dans cette sorte de melting-pot permanent où tout bouge et s’interpénètre, tout finit très souvent par se ressembler, il faut bien le reconnaître. Pour Caddie, j’ai conçu cet empilement de.. caddies puisque cette marque est comme Frigidaire, c’est un nom qui est passé dans le quotidien du grand public. La pièce finale est toute en hauteur, elle sera graphique, aérée et très métallique pour que la lumière puisse s’y accrocher. Cette élévation qui dépassera les six mètres, je l’ai souhaitée et conçue pour rappeler les sièges de ces multinationales qui exposent leur puissance dans le monde entier… » conclut Pierre Petit qui avoue avoir hâte d’admirer son œuvre en situation au cœur de Strasbourg.

Témoigner de notre histoire

De son côté, Stéphane Dedieu, entre deux voyages à l’étranger (Caddie exporte près de 90% de sa production) confie « qu’on n’aurait jamais pensé à faire ça sans ce projet de l’Industrie magnifique qui nous a été soumis. On a incité nos salariés à beaucoup réfléchir en amont de ce choix et ils sont très fiers de ça ». « L’industrie, ce n’est pas toujours facile dans notre pays, surtout pour les industries anciennes »  enchaîne le PDG de Caddie. « On n’est pas dans le monde du digital, des start-up mais cependant, les sociétés comme les nôtres sont indispensables. Nous travaillons beaucoup sur notre projet de chariot « intelligent », on se remet grandement en cause ainsi car on change notre business model. L’entreprise a retrouvé une très forte croissance et c’est bien. On gère tout ça en bon père de famille, dirais-je, en quatre ans on a tout repensé, tout remis à plat et on a bien avancé. On vient de recevoir le Prix de l’excellence opérationnelle décerné par le MEDEF et c’est bien sûr très encourageant. Alors, notre sculpture exposée place Broglie en mai prochain sera là pour témoigner de toute notre histoire… »

Encore + Or d'œuvre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.