fbpx
Temps restant : 4 min

Scharf Immobilier, c’est une histoire de famille qui dure depuis 50 ans. Dirigée depuis 10 ans par Jean-Sébastien, fils cadet de son fondateur et président Jean-Maurice, les décisions stratégiques de l’entreprise se prennent toujours à deux. Rencontre avec un duo au respect mutuel qui joue la carte de l’expérience au service de l’innovation et qui signera le 1er octobre un nouveau tournant pour Scharf immobilier.

« C’est assez facile de travailler avec mes deux enfants, confie Jean-Maurice Scharf sous le regard attentif de son fils Jean-Sébastien. On se parle, on n’est pas toujours d’accord, sans doute un problème de génération, mais cela se passe très bien ! En 25 ans, nous ne nous sommes engueulés qu’une seule fois avec mon aîné Jean-Pascal (qui dirige la Sogeho, société de gestion hôtelière, ndlr). Nous sommes totalement interchangeables, on valide tout ensemble.»
De son côté, Jean-Sébastien n’envisage pas de prendre une décision stratégique sans consulter son père. « Même s’il prenait sa retraite, je lui poserais la question. Son rôle de président, il le détient à vie.» Mais Jean-Maurice n’est pas prêt de raccrocher, « je ne vais jamais arrêter, tant que la tête marche !», sourit-il.

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement

Scharf Immobilier, c’est le premier bébé que Jean-Maurice a créé il y 50 ans. « Mon père était architecte, je suis né là-dedans. Je suis aussi devenu hôtelier. Mon premier hôtel, c’était la Villa d’Est en 1980, je voulais construire un bel établissement, avec de belles salles de bains etc. » Suivront le Régent Contades et Petite France, La Cour du Corbeau, les Haras, pour ne citer qu’eux. « C’était à chaque fois des créations, il achetait des immeubles à l’abandon et c’est lui qui imaginait le concept et la décoration », intervient son fils.
Pour la partie promotion immobilière de son activité, Jean-Maurice Scharf a aussi toujours misé sur les « belles choses ». « Le tout c’est de passer devant ses immeubles sans être gêné par ce que l’on a fait. Un promoteur donne l’impulsion, après il faut s’entourer d’un architecte qui a du talent. »
Le meilleur conseil qu’il a prodigué à son fils : « L’emplacement, l’emplacement, et l’emplacement. » S’il était éduqué depuis tout petit à devenir patron, le cadet Scharf a d’abord fait ses classes dans la fonction publique. « Au bout de trois ans, mon père est venu me demander si je souhaitais rejoindre l’entreprise familiale et apprendre le métier, ou s’il fallait qu’il envisage d’autres perspectives. Je me suis dit que ce serait idiot de ne pas essayer. » Et finalement, il a aussi attrapé ce fameux virus de l’immobilier. « C’est un métier intéressant, nous sommes au cœur du système économique d’une ville. » « C’est d’ailleurs amusant de voir l’évolution, il y a encore vingt ans, les gens recherchaient la campagne, aujourd’hui, ils veulent vivre en ville pour des raisons économiques et écologiques, rebondit Jean-Maurice Scharf. Notre métier, c’est de suivre les tendances et de savoir ce que les gens veulent acheter. »

Une franchise Keller Williams

Parmi la vingtaine de promoteurs indépendants du Bas-Rhin, Scharf Immobilier reste dans le très haut du panier. « Nous faisons partie des « gros petits » et des anciens. » Une longévité qui fait garantie auprès des clients. « Chez nous, les gens achètent un dessin. L’histoire d’un promoteur a une vraie valeur », soulignent-ils en chœur.
Ensemble, ils ont décidé d’offrir un nouveau virage à Scharf Immobilier. D’abord en se développant à Mulhouse et Huningue, où peu de promoteurs sont encore installés. Surtout, en rejoignant en franchise le leader mondial des agences immobilières, Keller Williams. « C’est une idée de mon fils que j’ai suivie de suite », souligne Jean-Maurice. A compter du 1er octobre, Scharf Immobilier ouvrira son agence Keller Williams de 850 m2, au-dessus de Rivetoile. Une agence qui s’adresse aux indépendants de l’immobilier et qui s’engage à les former, les coacher, pour qu’ils atteignent leur meilleur niveau. « Aujourd’hui, ce réseau compte 183 000 personnes dans le monde, précise Jean-Sébastien. J’ai été convaincu par la vision très professionnalisante de son fondateur et par l’idée d’aider des gens à devenir patron. »
Cinquante ans après sa création, Scharf Immobilier ouvre une nouvelle page de son histoire. Et invite les indépendants qui souhaiteraient se lancer à les rejoindre dans cette nouvelle aventure.

 

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.