Temps restant : 6 min

Avec le retour des beaux jours (si si, on y croit), l’appel de la nature se fait sentir de plus en plus fort ! Les Vosges sont un paradis pour les amoureux des grands espaces : les forêts denses au nord et les lacs d’altitude, bordés de sapins immenses au sud, forment un ensemble inédit pour celui qui rêve de s’évader.

Voici trois spots de rêve où passer une nuit en pleine nature sur la “ligne bleue” des Vosges.

Réglementation

Pour profiter de sa nuit, il est important de connaître les conditions qui encadrent le bivouac. Le bivouac, c’est installer un campement provisoire (une tente par exemple) pour une nuit seulement et de repartir le lendemain matin. Aujourd’hui, il est interdit de camper dans les réserves naturelles et dans les sites protégés. La chaîne des Vosges abrite six de ces zones :

  • Les rochers et tourbières du Pays de Bitche (Bas-Rhin)
  • Le Frankenthal (Haut-Rhin)
  • La Tourbière de Machais (Vosges)
  • Le Tanet – Gazon du Faing (Haut-Rhin)
  • Le Grand Ventron (Vosges et Haut-Rhin)
  • Les Ballons Comtois (Haut-Rhin et Territoire de Belfort)

En dehors de ces lieux et à la condition de respecter la nature, le bivouac n’est pas interdit, sauf avis contraire.

Rocher de Mutzig

Bivouaquer au Rocher de Mutzig

Difficulté : 8/10

Distance de Strasbourg : 40 km (30 minutes en voiture, gare à Lutzelhouse)

Durée de l’approche : environ 3h depuis la gare de Lutzelhouse (10km, 800m de dénivelé).

Carte IGN : 3716 ET Mont Ste-Odile, Molsheim, Obernai, Vallée de la Bruche.

Une approche sportive avec 800m de dénivelé sur 10km mais qui vaut toutes les peines ! Depuis Lutzelhouse, le chemin monte à flanc de montagne et offre une vue privilégiée sur la vallée de la Bruche. Une fois arrivé à la Porte de Pierre, une curiosité géologique immanquable, le chemin se fait moins raide et continue de monter en pente douce sur les derniers kilomètres. En arrivant au sommet sur le Rocher de Mutzig (1010m d’altitude), le marcheur se glisse entre les énormes blocs de grès pour admirer le panorama à couper le souffle sur la chaîne des Vosges et une partie de la plaine d’Alsace.

 

Rocher de Mutzig

 

Un petit espace sur le plat permet de planter une à deux tentes et d’y passer la nuit. On se sent alors comme un roi en regardant la lumière du jour faiblir à l’ouest et envelopper d’une douce brume les vallées environnantes. Au matin, le lever du soleil est un spectacle tout en délicatesse : à l’Est, les rayons du soleil viennent poindre entre les branches des sapins et réveiller doucement l’amoureux de la nature.

Pour le retour, il est conseillé de redescendre vers Lutzelhouse par la Baraque aux Juifs et son chemin forestier qui conduit jusqu’au coeur du village (2h30 à 3h pour le retour). Les plus aguerris pourront pousser jusqu’au Donon, distant de quelques kilomètres, et jeter un oeil plus à l’ouest sur le plateau lorrain.

 

Lac de Pierre Percée (Meurthe-et-Moselle)

Bivouaquer au Lac de Pierre Percée

 

Difficulté : 2/10

Distance de Strasbourg : 80 km (1h environ en voiture, jusqu’à Pierre-Percée) : environ 1h depuis le barrage Alcher (5km, >200m de dénivelé)

Carte IGN : 3616 OT Le Donon, Lac de Pierre-Percée.

Ici, tout évoque le Canada : un lac en forme de feuille d’érable, des forêts de grands sapins, l’absence de route qui donne un calme religieux à ce lieu. Définitivement, ce bivouac vous donnera l’impression d’être parti sur un autre continuent, quelque part dans le Grand Nord…

On laisse la voiture au barrage Alcher pour s’enfoncer dans les forêts qui entourent le lac. Le chemin n’est pas difficile et offre une jolie promenade à côté des berges en suivant la forme si particulière du lac. Une réserve ornithologique a été créée au sud-ouest et une cabane ouverte permet d’observer la faune qui peuple les lieux : hérons, foulques d’eau, plusieurs espèces de canards.

Lac de Pierre Percée

Moins montagneux que le Rocher de Mutzig, ce lieu reste un véritable havre de paix qui offre l’embarras du choix pour planter sa tente pour une nuit. Le matin, on assistera au concert du chant des oiseaux qui vivent ici en maîtres.

 

Le lac de Pierre Percée

Grand Brézouard (Haut-Rhin)

Grand Brezouard

 

Difficulté : 6/10

Distance de Strasbourg : 90km (1h15 environ en voiture, jusqu’au Col de Châmont)

Durée de l’approche : environ 2h depuis le col de Châmont (8km, 550m de dénivelé positif)

Carte IGN : 3718 OT Colmar, Kaysersberg, Le Bonhomme, PNR des Ballons des Vosges

En plein cœur du Parc Naturel des Ballons des Vosges, ce bivouac présente l’intérêt d’une nuit en abri ouvert. Présents partout dans le massif des Vosges, ces abris sont construits (et entretenus !) par le Club Vosgien qui les met à la disposition des randonneurs. Que l’on passe la nuit au bivouac ou en “cabane”, ce spot est à couper le souffle grâce au panorama sur la Plaine d’Alsace, la Forêt Noire et par beau temps, sur les Alpes suisses ! Un point de vue à 360° qui nous rappelle notre petitesse d’Hommes face à la nature.

On accède au Brézouard depuis le col de Châmont, entre le hameau de Ribeaugoutte et Fréland. Le chemin monte d’abord tranquillement à travers bois sur les chemins forestiers avant d’engager franchement l’ascension jusqu’à 1200 m d’altitude au sommet du Brézouard. Le marcheur éclairé évitera l’approche par le sud, franchement raide, et préférera faire le tour par le Petit Brézouard ou par le versant Est, moins épuisant.

 

Bivouaquer au Grand Brezouard

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.