Temps restant : 5 min

Samouraïs et robots

 

On entend souvent dire du Japon que c’est un pays qui allie tradition et modernité. Mais qu’entend-on réellement par-là ? Tous les pays ont leur patrimoine et sont résolument tournés vers l’avenir mais ce qui surprend au pays du Soleil Levant, c’est la vivacité des anciennes coutumes et comment elles se fondent dans le quotidien.

Ici, rien n’est muséographié et vous croiserez le matin de jeunes cadres dynamiques qui font un détour pour aller prier dans un temple logé entre deux gratte-ciels. Dans la rue, au feu rouge, vous pouvez vous retrouver à attendre avec à votre droite une jeune fashionista, couverte de marques de la tête au pied et à votre gauche, une autre en kimono traditionnel. Même en plein cœur d’Akihabara, le quartier de l’électronique, vous pouvez vous retrouver à assister à un matsuri, cette procession religieuse millénaire.

Tradition et modernité cohabitent, se prolongent, se complètent pour former une image du Japon toujours en mouvement. La ville de Tokyo offre ainsi des impressions diverses d’un quartier à l’autre et vous passez du décor de science-fiction à la Blade Runner à celui du Japon moyenâgeux en quelques arrêts de métro. Buildings, écrans géant et brouhaha à Shibuya (le quartier de la mode), temples, pousse-pousse et boutiques artisanales à Asakusa (le quartier traditionnel), le voyage dans le temps est constant.

une anarchie verte pleine de charme

Ces opposés qui, ici, s’épousent, se retrouvent dans les petites pratiques du quotidien. Par exemple, l’imaginaire collectif voit Tokyo comme une mégalopole de béton, froide et grise et pourtant on trouve, en plus des parcs, çà et là, partout dans la ville, de petites oasis, réminiscences de ce qu’était la ville quand elle s’appelait encore Edo. Au XVIe siècle, ce village de pécheurs était entouré de forêts, de rizières et de jardins avant de devenir l’aire urbaine la plus peuplée au monde. Les habitants font perdurer cet héritage à leur manière, par petites touches et le moindre espace libre (quand on n’empiète pas carrément sur la route) est envahi par des pots de fleurs et autres jardinières, le tout dans une anarchie verte pleine de charme. Sorte de guérilla écologique et qui échappe à tout contrôle, donnant l’impression d’un jardin sauvage sans fin, les ruelles de Tokyo sont au final plus agréable à vivre qu’on ne le laisse croire.

A force de balades, vous avez appris à apprécier ces îlots sur le trottoir d’autant plus qu’au printemps tout est en fleurs (beaucoup d’azalées) mais vous avez également remarqué quelque chose qui vous a intrigué… En effet, chaque jardin, cour intérieure ou pas-de-porte se voit invariablement cerné de bouteilles en plastique, débarrassées de leurs étiquettes et remplies d’eau. Spontanément, vous vous êtes dit que les Japonais, toujours prévoyants, préparaient à l’avance de quoi arroser leurs plantations. Mais tout de même, à quoi pourraient bien servir des rangées complètes de ces bouteilles méthodiquement ordonnées devant les maisons ?

Une nuit, en rentrant avec un ami, vous passez justement devant un parterre de Volvic et lui posez la question. « C’est pour les chats ! », vous répond-il comme une évidence. D’accord, c’est pour les chats, mais encore ? Vous ne voyez pas du tout ce que ces boules de poils ont a voir avec ces packs d’eau, c’est là que votre spécialiste consent enfin à vous expliquer. C’est en réalité pour chasser les chats et éviter qu’ils n’utilisent les pots de fleurs comme litière. La nuit, l’éclairage urbain se reflète dans les bouteilles, effrayant les pisseurs intempestifs qui prennent la poudre d’escampette. Sûrement une technique héritée des samouraïs.

 

Lire l’épisode 1

Lire l’épisode 2

Lire l’épisode 3

Lire l’épisode 4

Lire l’épisode 5

> Lire l’épisode 6

Lire l’épisode 7

Lire l’épisode 8

Lire l’épisode 9

Lire l’épisode 10

Lire l’épisode 11

Lire l’épisode 12

> Lire l’épisode 13

Lire l’épisode 14

Lire l’épisode 15

> Lire l’épisode 16

Lire l’épisode 17

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.