Temps restant : 4 min

Tokyo By Night

 

Sortir à Tokyo la nuit est une expérience pleine de surprises. C’est avant tout un formidable spectacle de sons et lumières avec tous ces écrans et autres enseignes qui dominent la ville sur un fond d’annonce publicitaires et d’extraits de chansons pop.

Trouver un bar ou un club n’est pas une mince affaire car ici, rares sont les lieux de ce type qui ont pignon sur rue, il faut être attentif aux moindres indices, aux plus petits signes qui vont vous indiquer la présence d’un débit de boisson ou d’une piste de danse. Les lieux où sortir sont souvent en sous-sol voire au 20e étage d’un building. Coincé entre des bureaux d’affaires, vous pouvez donc vous retrouver dans un petit appartement parfaitement aménagé en boîte de nuit avec une baie vitrée donnant sur la ville. Personne ne risque de se plaindre du bruit.

Côté musique justement, vous serez toujours gâté. DJs de qualité ou groupes live soutenus par une installation sonore digne d’une salle de concert, vous passerez assurément une bonne soirée, d’autant plus que tous les styles sont représentés. L’entrée est presque toujours payante, mais dans des tarifs raisonnables, surtout vu la prestation. Comme toujours, vous serez accueilli à bras ouverts et pourrez laisser sans risque votre téléphone à charger à l’autre bout du bar si besoin est.

Si presque toutes les surprises sont bonnes, la carte des cocktails peut en revanche vous laisser parfois pantois, le « special drink » du soir pouvant s’avérer être une flûte… de Lambrusco !

Le vin blanc, c’est cul sec !

La soirée une fois lancée, surtout ne pas s’enflammer et offrir une tournée à vos nouveaux amis (habitude française oblige), vous venez de mettre le doigt dans un engrenage protocolaire sans fin et chacun va désormais vous rendre la pareille. Sachant qu’ici, on boit du vin blanc cul sec, la soirée peut vite déraper.

Si par chance vous avez pu discrètement vous réfugier sur le dancefloor, vous ferez alors la connaissance d’un danseur professionnel, tout endimanché et qui a été engagé spécialement pour chauffer la salle. Au Japon, on ne laisse rien au hasard, pas même la fête.

Vous n’êtes pas le seul que le vin blanc a requinqué, une gaijin avec qui vous sortez ce soir a, elle aussi, fait les frais de la diplomatie japonaise. Alors que le DJ passe des tubes célèbres, votre partenaire reconnaît Thriller de Michael Jackson. Ni une ni deux, les souvenirs de la chorégraphie du collège lui reviennent et pleine d’audace, elle décide d’aller accompagner le fameux danseur, bousculant au passage le protocole. En effet, le dandy n’avait pas prévu de duo et s’en va aussi sec laissant votre amie seule sur la piste. Ces messieurs sont timides.

 

Lire l’épisode 1

Lire l’épisode 2

Lire l’épisode 3

Lire l’épisode 4

Lire l’épisode 5

> Lire l’épisode 6

Lire l’épisode 7

Lire l’épisode 8

Lire l’épisode 9

Lire l’épisode 10

Lire l’épisode 11

Lire l’épisode 12

Lire l’épisode 13

Lire l’épisode 14

Lire l’épisode 15

> Lire l’épisode 16

> Lire l’épisode 18

Lire l’épisode 19

Lire l’épisode 20

Lire l’épisode 21

Lire l’épisode 22

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.