Temps restant : 5 min

Les amis des bêtes

 

Si les Japonais sont des gros mangeurs de viande et de poisson ce sont pourtant de vrais amis des animaux. Ici, on est au petit soin pour son animal de compagnie ce qui se traduit par un business florissant.

En vous baladant dans Tokyo, vous êtes ainsi souvent tombé sur un attroupement devant une vitrine, grands et petits confondus et auquel vous avez fini vous aussi par vous agglutiner. C’est un magasin qui vend des chiots et des chatons. On en trouve un peu partout et la particularité de ces magasins c’est que vous pouvez y entrer et demander à caresser ces adorables boules de poils. Technique infaillible pour vous faire craquer (il faut véritablement avoir un mental d’acier pour ne pas repartir avec un bébé Shiba, ça et un compte en banque en or).

Vous me direz, tout le monde aime les animaux mais le souci c’est qu’ici les appartements sont très petits et ne permettent pas d’avoir un animal de compagnie. A cela s’ajoute également le train de vie japonais, métro-boulot-dodo qui, là encore, laisse peu de place au bien-être d’un petit compagnon. En d’autres termes, avoir un animal à soi à Tokyo est un véritable signe extérieur de richesse et plus il est grand, plus on a de l’argent !

Pour chouchouter ces bestiaux il existe évidemment un tas de boutiques et autres services. Vous ne comptez plus les supermarchés pour animaux où vous pouvez acheter accessoires et costumes (l’armure de samouraï est un best-seller) pour les habiller ou des poussettes pour les promener (des fois qu’ils aient mal aux pattes). Il y également les coiffeurs pour chiens qui rivalisent de techniques et d’inventivité pour faire de votre caniche une véritable œuvre d’art à mi-chemin entre l’animal de concours et le Pokémon grandeur nature (ils y vont fort sur les teintures). Fraîchement toiletté, vous pouvez même amener votre fidèle compagnon dans un Doggy Bar, pour lui offrir un gâteau spécialement préparé pour lui (avec bougie le jour de son anniversaire). Vous devez vous absenter ? Pas de souci, les sites de Pet Sitter sont légion (et si vous poussez la curiosité jusqu’à lire toutes les annonces, vous apprendrez que certains ont même des cochons nains chez eux !).

Savoir-vivre japonais oblige, on a aussi pensé aux personnes qui ont peur des animaux et pour être certain que tout se passe en bonne entente, les ascenseurs des immeubles qui autorisent la présence de chiens sont équipés d’un Pet Button. Vous vous apprêtez à sortir votre toutou, vous grimpez dans l’ascenseur et ne manquez pas d’appuyer sur ledit bouton. A un autre étage, un voisin qui veut prendre l’ascenseur se voit alors signaler qu’il y a pour l’instant quelqu’un dedans avec un chien, libre à lui donc de prendre cette ascenseur, ou d’attendre le prochain. Pas de rencontre inattendue !

Pour les amoureux des bêtes qui n’ont pas la chance d’en avoir, il reste bien sûr la télé avec des programmes complets qui passent en boucle des histoires mettant en scène des chiens ou des chats (extrêmement abrutissants) mais il y a surtout les bars à animaux. Des lieux insolites où vous pouvez boire un café tout en caressant votre animal préféré et cela peut aller du chaton au serpent en passant par la chouette, le hérisson et même la biquette !!

Mais vous, vous vous contentez de vous faire réveiller par le caniche de Mme Takahashi, Lio, qui malgré sa couche réclame sa balade tous les matins, au petit jour. C’est en Chine qu’on mange les chiens !

 

Lire l’épisode 1

Lire l’épisode 2

Lire l’épisode 3

Lire l’épisode 4

Lire l’épisode 5

> Lire l’épisode 6

Lire l’épisode 7

Lire l’épisode 8

Lire l’épisode 9

Lire l’épisode 10

Lire l’épisode 11

Lire l’épisode 12

Lire l’épisode 13

Lire l’épisode 14

Lire l’épisode 15

Lire l’épisode 16

> Lire l’épisode 17

> Lire l’épisode 19

Lire l’épisode 20

Lire l’épisode 21

Lire l’épisode 22

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.