Temps restant : 9 min

Sports divers

Pour beaucoup de personnes, quand on évoque le Japon et ses sports, viennent à l’esprit des images d’arts martiaux, de karaté et de katana, le tout dans un dojo avec un vieux maître mutique. Il est vrai que les Japonais sont les spécialistes du budo (voie de la guerre), terme regroupant tous les arts martiaux et qui inclut, en plus de la partie technique, une dimension morale et spirituelle. Pourtant, tout n’est pas que tatami et culture zen et les sportifs nippons affectionnent également les stades – avec d’ailleurs des résultats mondiaux très respectables…

La folie du triple axel doit cependant beaucoup à la gente féminine qui idolâtre les jeunes patineurs

Si le sumo est officiellement le sport national japonais, celui qui est en réalité le plus pratiqué est… le baseball ! Importé dès le 19ème siècle par les Américains, son succès sera encore renforcé sous l’Occupation et c’est désormais LE sport, professionnel ou amateur, préféré des Japonais. Autre pratique sportive importée et qui connait un véritable engouement, le foot, même si un ancêtre de ce sport existait pourtant ici, le kemari. Apparu pendant l’ère Heian (794-1185), il se jouait à 6 ou 8 ; le principe, garder une balle en peau de daim le plus longtemps possible en l’air. Autre sport à ballon, le rugby est lui aussi une discipline phare et le Japon accueillera d’ailleurs la Coupe du Monde à l’automne 2019. On tape de la batte à tout va dans les stades et parcs, mais pas seulement, le baseball est également l’un des sports le plus regardé à la télé, avec le sumo et le patinage artistique ! La folie du triple axel doit cependant beaucoup à la gent féminine qui idolâtre les jeunes patineurs. Enfin, il y a le golf, pratiqué du haut des buildings dans de véritables cages géantes et où les salarymen peuvent, après une longue journée de travail, perfectionner leur swing.

 tenue flambant neuve, accessoires à gogo et écouteurs sur les oreilles.

Au milieu de toutes ces options, vous ne saviez plus à quel sport vous mettre une fois arrivé au Japon. Un ami ayant des entrées gratuites dans une salle de sport, vous avez tenté votre chance sur les tapis de course et autres machines à torture mais le cœur n’y était pas. Surtout, vous ne vous sentiez pas à l’aise au milieu de tous ces Japonais ultra équipés de la tête aux pieds, tenue flambant neuve, accessoires à gogo et écouteurs sur les oreilles. Car les Japonais ne font rien à moitié, encore moins du sport et le moindre exercice est l’occasion de s’équiper comme un professionnel, même si le niveau n’est pas au rendez-vous. Pas de salle de fitness donc alors pourquoi pas essayer le dojo justement ? Mais même si elle est teintée de zen, la voie de la guerre ne vous attirait pas vraiment, surtout si c’était pour donner (enfin, prendre) des coups. Une option demeurait pourtant intéressante, celle du kyudo, le tir à l’arc japonais. Hélas, impossible de trouver des cours en anglais et, avec votre japonais d’aéroport, vous vous imaginiez mal apprendre à manier un arc, pire, le moindre faux pas aurait pu être dangereux !

C’est donc en short (et sans podomètre) que vous avez tout simplement pris l’habitude d’aller courir derrière chez vous. Le long d’un fleuve avec ses beaux cerisiers, vous croisez des papas qui entraînent leurs fistons au baseball. On s’excuse quand le coup est mal maîtrisé et qu’une balle manque de vous assommer. Avec le temps, vous avez appris à prendre des tangentes quand vous passez près des fans des Yomiuri Giants (les Yankees de Tokyo). Vous tentez malgré tout de rester concentré sur votre foulée mais vous faites inlassablement doubler par des coureurs chétifs qui, du haut de leurs 80 ans, torse nu,  filent en silence sans même transpirer, comme des vieux maîtres.

> Lire l’épisode 1

> Lire l’épisode 2

> Lire l’épisode 3

> Lire l’épisode 4

> Lire l’épisode 5

> Lire l’épisode 6

> Lire l’épisode 7

> Lire l’épisode 8

> Lire l’épisode 9

> Lire l’épisode 10

> Lire l’épisode 11

> Lire l’épisode 12

> Lire l’épisode 13

> Lire l’épisode 14

> Lire l’épisode 15

> Lire l’épisode 16

> Lire l’épisode 17

> Lire l’épisode 18

> Lire l’épisode 19

> Lire l’épisode 20

> Lire l’épisode 21

> Lire l’épisode 22

> Lire l’épisode 23

> Lire l’épisode 24

> Lire l’épisode 25

> Lire l’épisode 26

> Lire l’épisode 27

> Lire l’épisode 28

> Lire l’épisode 29

> Lire l’épisode 30

> Lire l’épisode 31

> Lire l’épisode 32

> Lire l’épisode 33

> Lire l’épisode 33

> Lire l’épisode 34

> Lire l’épisode 35

> Lire l’épisode 36

> Lire l’épisode 37

> Lire l’épisode 38

> Lire l’épisode 39

> Lire l’épisode 40

> Lire l’épisode 41

> Lire l’épisode 42

> Lire l’épisode 43

> Lire l’épisode 44

> Lire l’épisode 45

> Lire l’épisode 46

> Lire l’épisode 47

> Lire l’épisode 48

> Lire l’épisode 49

> Lire l’épisode 50

> Lire l’épisode 51

> Lire l’épisode 52

> Lire l’épisode 53

> Lire l’épisode 54

> Lire l’épisode 55

> Lire l’épisode 56

> Lire l’épisode 57

> Lire l’épisode 58

> Lire l’épisode 59

> Lire l’épisode 60

> Lire l’épisode 61

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.