Temps restant : 5 min

Les gens du voyage

 

Avec une superficie de plus de 2 000 km² (soit à peu près 25 fois Strasbourg), Tokyo est une ville tentaculaire aux banlieues sans fin et aux innombrables quartiers. Vivre dans cet espace, c’est avant tout devenir une sorte de nomade urbain et le tokyoïte est toujours finalement loin de chez lui.

Séparé du centre-ville par des heures de transport en commun, son quotidien se passe donc à l’extérieur et pour une grande partie du temps en mouvement. Train, vélo, marche, on se déplace beaucoup et ce par tous les temps (sous les typhons et par 30°). Vous apprenez donc très vite à préparer votre sac pour la journée car la moindre démarche va se transformer un en vrai voyage (vous qui étiez habitué à tout faire à pied).

Une « simple » course

Dans votre sac à dos, de quoi lire dans le métro (vous pouvez sereinement embarquer Moby Dick), un foulard (la climatisation va souffler en continu de l’air à 5°), une carte de la ville (c’est juste pour vous rassurer) et un parapluie (on vous ne la fait plus).

Aujourd’hui, vous avez prévu d’aller acheter un rice cooker (pas le choix ici) et on vous a recommandé un magasin où on en trouve d’occasion, seul bémol, c’est littéralement à l’autre bout de la ville. Equipé, vous fermez la porte de chez vous, et en avant l’aventure ! Vous savez déjà que vous allez y passer la journée, juste pour une simple course, que vous allez forcément vous tromper de métro au bout d’un moment et que le magasin en question ne sera pas « juste après le pont bleu » mais qu’à cela ne tienne, vous êtes content car vous savez que malgré tout, vous allez passer un agréable moment.

24h/24

En effet, au Japon tout est prévu pour vous faciliter la vie au quotidien. Wifi dans les grandes stations de métro, casiers où déposer ses affaires, cafés où travailler à chaque coin de rue, distributeurs de boissons et de cigarettes tous les 50 mètres et bien sûr, les fameux konbinis. Ces superettes magiques, ouvertes absolument tout le temps et qu’on trouve partout. Oasis au milieu du béton, ces petits magasins proposent à boire et à manger ainsi que des objets de consommation courante mais vous pouvez aussi y retirer de l’argent, y faire imprimer des documents ou des photos, et même envoyer des fax ! Où que vous soyez, à n’importe quel moment de la journée, vous pouvez donc toujours manger, boire et travailler si besoin est.

Le soir venu, si grisé par une sortie entre amis vous avez raté le dernier métro (ici tout s’arrête à minuit et demi) et que le taxi est décidément trop cher, pas de problème, il vous suffira de vous glisser dans un hôtel capsule, ces compartiments à louer pour la nuit, à moins que vous ne préfériez réserver un box dans un manga kissa (un café-mangas ouvert 24h/24). Même loin de chez vous, vous aurez droit à la prestation télé câblée, Internet haut-débit et siège inclinable en cuir.

Finalement arrivé à votre magasin de seconde main, vous en venez presque à regretter de ne pas vous être perdu, votre rice-cooker quasi neuf sous le bras, vous rentrez chez vous. Seulement voilà, Melville aura eu raison de votre attention et vous piquez du nez avant votre dernier changement. Quand vous ouvrez les yeux, le décor ne vous dit rien et un employé du métro vous fait signe que vous êtes arrivé au terminal.

La fameuse Kodomo no hi

Vous bondissez hors du wagon, vous commencez à chercher un plan, on vous court après (vous aviez oublié votre rice-cooker). Vous deviez être bien à l’aise car cela fait tout de même une heure que vous rouliez dans la mauvaise direction. Vous voilà repartis dans l’autre sens, musique à fond dans les oreilles cette fois !

A la nuit tombée, vous arrivez enfin chez vous, dans l’ascenseur vous vous dites qu’il va falloir maintenant cuisiner (comprendre chercher sur Internet la notice en anglais de ce satané rice-cooker), c’est là que vous découvrez sur le palier un petit sac contenant un délicieux bento (plat tout fait). C’est aujourd’hui la Fête des garçons (Kodomo no hi) et cette chère Mme Takahashi a une fois de plus gâté ses locataires. Quand on vous dit qu’au Japon tout est facile.

 

> Lire l’épisode 1

> Lire l’épisode 2

> Lire l’épisode 3

> Lire l’épisode 4

> Lire l’épisode 5

> Lire l’épisode 6

> Lire l’épisode 7

> Lire l’épisode 8

> Lire l’épisode 10

Lire l’épisode 11

Lire l’épisode 12

Lire l’épisode 13

Encore + Or Piste

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.