Crémant d’Alsace ou Champagne ?

Partager

Les bulles ajoutent un brin de frivolité aux occasions. Intimement liés aux moments joyeux, les effervescents ne se sont jamais aussi bien portés. En Alsace, le Crémant est une appellation locomotive qui affiche une progression constante depuis quatre décennies. Malgré le bruit des verres qui s’entrechoquent, le Champagne connaît quant à lui un léger ralentissement. Afin d’y voir plus clair, apprenons d’abord d’où sortent les bulles.

Plusieurs procédés permettent d’emprisonner un brin de magie dans les flacons. Parmi elles, la méthode traditionnelle, soit l’obtention d’une prise de mousse en bouteille. Imaginez un vin blanc tranquille auquel on ajoute un mélange de levures et de sucre avant l’embouteillage. Rappelez-vous que les levures mangent le sucre, puis libèrent de l’alcool et du CO². Ainsi, nous obtenons des bulles piégées.

Suite à leur festin, les levures tombent et forment un dépôt qui sera expulsé. Épargnons les détails. On ajoute ensuite une liqueur de dosage – signature de chaque domaine. Celle-ci contribue à la mention liée au taux de sucre, telle que nature, brut, demi-sec…

© Caroline Paulus

Le Champagne et les Crémants sont issus de la méthode traditionnelle. Le terroir, les cépages, et le vieillissement marquent les différences. Si le premier reste la référence d’un raffinement so french, il entraine un engouement pour les deuxièmes, dotés d’un séduisant rapport prix-plaisir. C’est le cas du Crémant d’Alsace, leader des vins effervescents d’AOC hors Champagne, qui s’affiche à un prix moyen de 9€ (départ cave). Une véritable aubaine, considérant les coûts de production élevés qu’il engendre !

Ces dernières années, l’effort collectif a permis une amélioration spectaculaire des bulles alsaciennes. Un souvenir des années 80 vous donne un goût amer ? De grâce, recommencez l’expérience. Certaines bouteilles, notamment celles issues des cépages chardonnay et/ou pinot noir (comme en Champagne) laissent croire que certains vignerons témoignent infidélité aux cépages phares tant elles sont soignées.

Malgré leur caractère festif, Champagne et Crémant d’Alsace sont des effervescents issus d’une démarche qualitative stricte, et de l’ambition d’une poignée d’humains. Si l’envie de trinquer aux bulles vous prend, assurez-vous de choisir votre bien boire avec la même attention que vous le feriez pour un vin tranquille. Avis à bon entendeur, les accords de région font fréquemment bon ménage. Ainsi, le Crémant d’Alsace trouvera toujours son petit bonheur auprès de bretzels frais.

© Caroline Paulus

#