En images – Biosynex, l’entreprise alsacienne leader sur le marché des tests de diagnostic

Partager

Vous ne le saviez peut-être pas (…ou le confinement vous l’aura appris) mais il se trouve au sud de Strasbourg une entreprise alsacienne qui est un acteur majeur de la santé publique : le laboratoire Biosynex…

Leader sur le marché des tests de diagnostic rapide pour les laboratoires, les hôpitaux, les médecins et autres professionnels de santé, Biosynex s’adresse également aux particuliers grâce aux autotests. L’entreprise compte plus de 1700 références et possède sur son site tous les savoir-faire nécessaires de la conception jusqu’à la commercialisation de ses produits en France, mais également à l’international.

Créée en 2005 à Illkirch-Graffenstaden, où son siège se situe toujours, l’entreprise a joué un grand rôle dans le dépistage du Coronavirus, puisqu’elle fait partie des premières entreprises ayant pu sortir un test fiable à 99%, d’abord utilisé par les virologues du CHU de Strasbourg, puis figurant sur la liste des produits autorisés par le Ministère de la Santé pour une utilisation en laboratoire d’analyses privé ou hospitalier. Co-produit avec la Chine (qui fournit la matière première), l’entreprise a évidemment fait face à une demande très importante. Afin d’augmenter sa réactivité et de sécuriser les approvisionnements, Biosynex a même, depuis la mi-mai, renforcé sa production en France et relocalisé une partie de sa production sur son site d’Illkirch-Graffenstaden. Plus de 50 personnes ont été recrutées dans la foulée.

Les tests sont pour le moment majoritairement assemblés manuellement (ne bénéficiant que d’une machine de production, en partie automatisée la deuxième étant en commande lors de notre reportage – voir les photos ci-dessous), mais la production va être de plus en plus automatisée. L’objectif : produire à terme près de 5 millions de tests par mois.

Le test

Ici, on ne parle pas des tests virologiques, qui hantent encore le nez de ceux l’ayant subi. Le test est là sérologique, c’est à dire qu’il permet de détecter les anticorps de type IgG qu’IgM.  En bref, on se pique le doigt avec un petit carré, on prélève avec une pipette la goutte de sang avant de la déposer sur un petit test blanc, sur laquelle on dépose deux gouttes de diluant. Rapide, simple et efficace : on apprend en quelques minutes grâce à des bandes rouges si l’on est touché par le virus où si l’on y a été confronté (voir les photos ci-dessous).

Des tests bientôt ouverts au grand public?

Basé sur le même principe que le test réservé aux laboratoires et hôpitaux, l’entreprise alsacienne a déjà mis au point un autotest de dépistage, que chaque particulier pourra acheter en pharmacie. Ce dernier a été soumis à une demande de certification. Il pourra donc être bientôt disponible en France, ou dans d’autres pays européens qui l’autoriseront…

Biosynex réalise des tests de diagnostic rapide pour les professionnels mais également pour le grand public, disponibles en pharmacie : diagnostic de grossesse, période d’ovulation, fertilité masculine, infections urinaires…

Elle gère sur son site d’Illkirch à la fois la production, la logistique et la distribution.

Depuis l’annonce de la mise sur le marché de tests de dépistage rapides du Covid-19 en mars dernier, la demande a explosé, aussi bien en France qu’à l’international.

    

Des tests de dépistage Covid-19, assemblées manuellement.

Pour réaliser le test sérologique, il faut tout d’abord piquer le bout du doigt.

Prélever la goutte avec une pipette, avant de la déposer sur le petit test (en blanc).

On y met 2 gouttes de diluant… et on attend !

Au bout de quelques minutes, un trait de dessine dans les deux cas (« C » pour « Contrôle ») pour assurer que le test fonctionne bien. A droite, un test positif : se dessinent donc ensuite deux nouveaux traits à côté des inscriptions IgM et/ou IgG, les deux formes d’anticorps que l’organisme développe en réaction au virus. A gauche, un test négatif : il n’y a quel seul bande de contrôle rouge.

 

#