MediaSchool : Petit campus au local, géant à l’international

Partager

2009 : le début d’une aventure, rue du Jeu Des Enfants, à deux pas du Cinéma Star. Vingt-huit étudiants. Un peu plus de 10 ans après, la European Communication School (ECS) n’est plus vraiment une inconnue dans le paysage académique strasbourgeois, avec un taux d’embauche de ses étudiants de 82% dans les six mois suivant l’obtention de leur diplôme.

 

Première pierre locale du groupe MediaSchool, leader français de l’enseignement supérieur privé et de la formation continue aux métiers de la communication, du digital et des médias, officiant notamment entre Strasbourg, Paris, Marseille, Bruxelles, Londres, Barcelone, Shanghai, ou encore Bangkok, l’ECS s’est rapidement vu adjointe trois petits frères alsaciens : l’Institut européen de journalisme (IEJ) en 2013, Sup de Web en 2015 et l’école Informatique et Numérique (IRIS), en 2019. Résultat dix ans après une première implantation strasbourgeoise réussie, la constitution d’un campus sur la zone Malraux, à quelques mètres du Shadok.

©DR

Relativement discret, le bâtiment l’est beaucoup moins dans ses interactions avec les professionnels du secteur. Ici, « les intervenants sont tous des professionnels », relève Luc Buckenmeyer, le directeur de l’IEJ. Et, « face à la révolution que connaît l’univers des médias, nous proposons une formation qui offre une place prépondérante aux nouvelles technologies ». En d’autres termes, et même si l’enseignement théorique est loin d’être délaissé, place – rapidement – au concret et à l’opérationnel auprès de médias partenaires tels qu’Europe1, CNews, Libération ou encore France Télévisions. Quant à la concurrence du CUEJ, Le Centre universitaire d’études du journalisme rattaché à l’Université, aucun conflit, rassure Géraldine Bally, membre de la direction du campus strasbourgeois et directrice de l’IRIS, qui relève qu’il n’est plus rare de voir des étudiants intégrer, certes, un master de l’IEJ Paris mais également Sciences Po Lille, Paris ou le CUEJ.

©DR

Des ambitions affirmées de Strasbourg à Shanghai…

Cet ancrage professionnel reconnu constitue une grande part de l’ADN du groupe, poursuit Géraldine Bally. Au travers de stages professionnalisants, de formations en alternance mais également de semaines de cas pratiques commandés par de grandes entreprises telles que Microsoft, Adidas, Décathlon ou encore l’African Pattern, pour laquelle les étudiants du groupe ont été amenés à développer la stratégie digitale de ce fonds de dotation pour l’Afrique, créé par Audrey Pulvar. Autant d’expériences – finalement – sur lesquels les promotions de l’ECS, IRIS et Sup de Web tendent à travailler de plus en plus régulièrement ensemble pour y partager leurs compétences. Reste l’IEJ, dont il se murmure dans les couloirs de Malraux, qu’il pourrait s’inscrire dans cette même dynamique, sans ne rien renier à son indépendance professionnelle. Mais chut, cela fait encore partie des projets de développement des dix prochaines années de ce campus local accueillant désormais plus de 300 étudiants et aux ambitions affirmées de Strasbourg à Shanghai.

Le site web

 

 

#