Rétrospective Forbidden Hollywood au Cinéma Star : la parenthèse enchantée

Partager

En juillet, le Star Saint-Exupéry programme une rétrospective de dix films qui ont ouvertement défié la censure dictée aux cinéastes d’Hollywood par l’application d’un incroyable « Code de moralité ». A partir de 1929, une poignée de réalisateurs ont choisi sciemment des scénarios provoquants et de nouvelles actrices, toutes plus incandescentes les unes que les autres… Pas un d’entre eux n’aurait pu croire qu’un siècle plus tard, en 2020, une telle pudibonderie règnerait de nouveau sur les studios hollywoodiens…

Ce tristement célèbre Code de moralité s’est appliqué d’une main de fer à compter de 1934. Il a alors enjoint aux studios de bannir « le sexe, la drogue, l’adultère, la prostitution, les relations sexuelles ou amoureuses en dehors du mariage, la violence (y compris sociale), la danse, le jazz, le misère et le crime. » Hollywood a donc été sommée de ne montrer aucune scène susceptible « d’exciter le public ».


Entre 1929 et 1934 (cette dernière année étant celle de l’application du Code), une poignée de cinéastes ont défié ouvertement cette censure, se lançant dans une incroyable surenchère de provocations et une défense ouvertement explicite de la liberté sexuelle et politique. Ces films ont été ceux de l’époque connue sous le nom de Pré-Code et, pour incarner ce mouvement de liberté, ces cinéastes ont choisi une flopée de nouvelles actrices, toutes plus incandescentes les unes que les autres. Le public américain, subjugué, a alors découvert les Jean Harlow, Barbara Stanwyck, Loretta Young, Ruth Chatterton, Joan Blondell, Norma Shearer… dans des rôles où leur talent dramatique et leur intelligence du jeu pulvérisaient les valeurs les plus ancrées dans la bien-pensance américaine d’alors, comme le mariage, la famille, les valeurs chrétiennes,…

Cette « parenthèse enchantée » est à découvrir à travers ces dix films de légende qui, à eux seuls, constituèrent un véritable genre, un hymne à la liberté d’expression d’une puissance rarement égalée depuis…

Star Saint-Exupéry – du 1er au 28 juillet
Plus d’infos

Ruth Chatterton – Female

#