Sabryna Keller « Il faut savourer à 2000% les émotions positives qu’apporte le sport »

Partager

Habituée avec son époux des Internationaux de Strasbourg qui coïncident avec la fin de saison du football français, Sabryna Keller ne manquera l’événement en septembre sous aucun prétexte. Au nom du sport et de la belle ambiance du tournoi de tennis féminin.

Pour Sabryna et Marc Keller, les Internationaux de Strasbourg restent un rendez-vous incontournable. « L’ambiance y est très sympa, et nous venons aussi pour soutenir Denis, un homme passionné, qui a construit quelque chose pour Strasbourg, confie Sabryna. Il sait mettre en avant les restaurateurs et les produits de la région dans un cadre élégant, tout en conservant la touche alsacienne. » Un événement où ils aiment se rendre dans un esprit détendu, puisqu’il correspond à la fin de saison du football. « Moi j’y vais pour le déjeuner, sourit Sabryna, j’adore l’ambiance, l’esprit terroir et y retrouver le tout Strasbourg et mes copines ! » D’autant plus que son ami Marc Haeberlin, capitaine du « Club de cœur » de son association Femmes de foot, est le maestro des fourneaux des Internationaux.

« J’espère retrouver des tribunes pleines dans tous les sports »

Si elle avoue ne pas toujours assister aux matchs, Sabryna se révèle fascinée par le mental des joueuses. « J’admire beaucoup le sport individuel, la capacité de ces sportives et sportifs à subir la pression seul. Dans un sport collectif, tu peux compter sur ton équipe, là il n’y a que toi ! La pression est phénoménale. » Parler tennis lui évoque immanquablement son Bac ou ses années fac, « où l’on était en examens en mettant en fond Roland-Garros à la télé ! Le tennis féminin, c’est Gabriela Sabatini, Navratilova, les vrais précurseurs selon moi. »
Si les IS coïncideront probablement avec le début du championnat de foot, Sabryna Keller y assistera forcément. « Même en septembre, c’est pour moi un événement incontournable, explique-t-elle. Nous devons aussi soutenir la nouvelle équipe, être solidaire entre sportifs, car nous savons ce qu’est un événement qui rassemble. » Toujours dans le flou au moment où nous écrivions ces lignes, Sabryna se voulait positive. « J’ose espérer que nous retrouverons des tribunes pleines dans tous les sports, avec une prise de conscience de chacun de cette chance que nous avons de pouvoir assister à des grands événements. Il faut savourer à 2000% ce que le sport apporte comme émotions positives ! » Avec en plus une dimension caritative pour la présidente de Femmes de foot, qui a déjà engagé plus de 500 000 euros de projets pour soutenir les femmes atteintes de cancer du sein, les jeunes en situation de précarité ou encore nos aînés oubliés…

© Nicolas Roses

#