Temps restant : 3 min

 

C’est l’un des plus anciens promoteurs privés indépendants de Strasbourg. Son activité s’étend maintenant sur trois générations et, depuis peu, c’est une femme, Solveen Dromson, qui préside aux destinées de la marque familiale. La volonté chevillée au corps…

C’est une histoire de famille qui n’était pas programmée pour dépasser la deuxième génération. Si le grand-père, Charles Dromson avait crée son cabinet immobilier en 1964, ce sont ses deux fils Claude et Patrice qui l’ont fortement développé ensuite. Et la fille de Patrice, Solveen, aujourd’hui âgée de 44 ans, ne s’est pas toujours imaginée à la tête de Dromson SA , c’est le moins que l’on puisse dire.

Les Bâtisseurs d’Emmaüs, la Popartiserie, la vie…

« Au départ, quand j’ai commencé mes études, j’étais passionnée de science criminelle » raconte Solveen, sûre de son petit effet. « J’ai même obtenu un DEA dans cette spécialité car mon rêve était de devenir pénaliste. »
Un DEA qui n’a servi à rien, en fait. Car le décès du grand-père fondateur du cabinet immobilier a tout bouleversé : « Mon père qui lui a succédé a tout de suite souhaité que je rejoigne l’entreprise familiale et tout le monde autour de moi. » Quelques années dans des jobs divers dans l’immobilier à Paris (coordinatrice immobilière et vente d’appartements) puis, du jour au lendemain, le coup de foudre pour la communauté historique de l’Abbé Pierre chez Emmaüs en Seine-Saint-Denis où Solveen a été très impliquée dans la création du chantier d’insertion Les Bâtisseurs d’Emmaüs.

Revenue à Strasbourg en 2013 pour contribuer au développement de Dromson SA, Solveen s’est aussi fait connaître en créant la Popartiserie, cette galerie hors norme où elle a pu exprimer en quelques années son amour de l’art urbain (elle-même peint depuis toujours).
Se consacrant ensuite à plein temps au développement de Dromson SA, le destin, une fois de plus, va imprimer sa marque. A la mi-octobre dernier Solveen connaît l’immense douleur de perdre brutalement son père. Ce dramatique événement la propulse à la présidence de la société, « au pied levé » dit-elle. Quelques jours plus tard, enceinte de son deuxième enfant, elle dit fermement à ses collaborateurs : « On ne baisse pas les bras, on continue ! »
Elle ajoute aujourd’hui : « J’ai trouvé au fond de moi les forces nécessaires pour montrer qu’on est tous à la hauteur pour maintenir les valeurs qui ont été depuis toujours celles de cette entreprise. Nous sommes parmi les irréductibles Gaulois qui maintiennent la tradition de la promotion immobilière indépendante à Strasbourg. Je mets les pas dans les pas de mon père. Dans l’immobilier, il faut du sens, disait-il, et il basait tout sur la proximité étroite et sincère avec le client. Sur le respect aussi… »

Dromson Immobilier : l’histoire continue… Elle est belle.

Encore + Non classé

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.