Temps restant : 2 min

Il y a quelques jours, dans un billet précédent, je nous invitais à devenir, ou plutôt à être, l’avenir que nous voulions voir.

En ce dimanche pluvieux du 7 mai, les Français se sont offert un tout nouveau miroir !

Mais ne nous leurrons pas : certes nous pouvons être fiers de donner au monde ainsi qu’à nous-mêmes, l’image d’un peuple capable de porter au pouvoir la jeunesse, l’intelligence et… l’espoir !

Jeunesse, intelligence et espoir

Mais cet espoir, s’il doit être incarné par ce jeune président, doit avant tout être porté par nous tous.

Emmanuel Macron a osé, dimanche soir, utiliser un mot qu’on n’entend quasiment jamais dans la bouche d’un homme politique. Il a parlé d’amour.

De l’amour

De l’amour qu’il porte aux Français et à la France.

Manifestement, il a semblé être porté par cet amour dans ce moment de grâce… Nous savons tous que l’amour passion est éphémère, et que seul un amour entretenu peut durer.

Et ne dit-on pas qu’il n’y a pas d’amour mais que des preuves d’amour ?… Alors, notre nouveau président devra prouver, certes, mais nous tous, devrons nous prouver à nous-mêmes, que nous sommes encore capables de cet amour-là, de cet amour fraternel qui doit lier un peuple qui avance.

Et si nous nous faisions confiance ?

Dans une relation amoureuse qui dure, chacun doit être suffisamment attentif et attentionné avec l’autre.

Alors, au début de cette histoire, si nous nous faisions confiance et que, courageusement, nous nous préparions à une vie meilleure ?…Tous ensemble, acteurs de notre destin, représentés par un dirigeant que nous aurons choisi et mérité, car il ne sera, ni plus ni moins que l’image de ce que nous-mêmes en aurons fait.

 

Encore + Or Bord

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.