Portfolio // Les photographes de Or Norme : Pas confinés du tout !

Partager

 Nous travaillons avec eux toute l’année. Et, pour tout dire, nous les adorons… Ils, ce sont (par ordre alphabétique) Sophie Dupressoir, Alban Hefti, Abdesslam Mirdass, Vincent Muller et Nicolas Roses : le pool des photographes de Or Norme…

Cette brigade magique de dingues de l’image n’est pas restée confinée très longtemps… Nos photographes ont eu l’œil un peu partout durant ces derniers mois. L’idée de les réunir tous dans ce même port-folio, c’est aussi une façon de témoigner notre respect à un métier qui, au vu des difficultés économiques qu’il rencontre, ne peut être exercé durablement que par des passionnés. Ce qu’ils sont, tous les quatre…

Sophie Dupressoir

« Face sombre du confinement. Inquiétude pour un proche. Ce bouquet offert par une amie quelques jours plus tôt. Le faire durer. Qui finit par courber l’échine. Face lumineuse du confinement. Neustadt aux vélos, voisins aux balcons. L’Europe sera-t-elle plus verte ? »

Avril au balcon

Nature morte

Kaléïdoscope

Alban Hefti

« De mon regard en tant que simple photographe, j’ai pu constater une méfiance qui s’est accrue avec le port du masque. Être pris en photo par un inconnu dans la rue est comme attraper un virus, on ne sait pas comment on va réagir »

Etreinte

Masques

Macadam pig

Abdesslam Mirdass

« Les dix premiers jours étaient complètement vagues. Qu’est-ce que je peux faire ? Qu’est-ce que je ne dois pas faire ? Je suis l’actualité et les chiffres, à la seconde près…. C’est étouffant ! Je finis par rouvrir les yeux de mes insomnies, loin des chiffres (pour ne pas dire « des morts)… »

Désinfection

Solitude

Personne…

Vincent Muller

« Ce n’était pas en France mais en Suisse, auprès de mon amie, que j’ai passé ces derniers mois. Là-bas les restrictions étaient moins sévères qu’en France notamment pour les sorties. Les autorités parlaient de semi-confinement. Je ne pouvais pas retourner en France ; j’étais spectateur de ce qu’il s’y passait et avais le sentiment d’être enfermé hors de mon pays… »

Confinement suisse

Contemplation

Tout ira bien

Nicolas Roses

« J’ai couvert l’actualité pour la presse et saisi des instants qui ont marqué à jamais notre histoire. Photographier la ville déserte le jour, la nuit, durant des semaines, m’a laissé ce souvenir étrange d’être seul au monde, et de me rappeler que seuls… nous ne sommes rien… »

 The Highway To Hell

 Le baiser

Bouche cousue

#