Temps restant : 3 min

On va tout de suite être pragmatique : nous souhaitons vraiment que vous puissiez être toutes et tous présents le mardi 3 octobre à 19h30, au TNS, là même où aura lieu une grande soirée de soutien aux rédactions locales de FIP à Strasbourg, mais aussi à Nantes et Bordeaux.
Ces trois stations sont les seules qui possèdent encore leurs Fipettes, c’est à dire ces animatrices-journalistes qui sont à l’affut de l’actualité culturelle de leur région et diffusent abondamment à l’antenne la promotion pour les rendez-vous (« petits » et « grands ») de l’ensemble des acteurs culturels de la région.

Le souci de faire des économies est avancé par le président de Radio-France, Mathieu Gallet pour justifier la décision de ne pas remplacer les animatrices partant à la retraite. A terme, plus aucune station régionale de FIP n’aura donc d’animatrices et le même programme unique sera diffusé depuis FIP Paris.
Une fumeuse alternative serait mise en place : les animatrices de FIP Paris évoqueront un choix de rendez-vous culturels en région. Ainsi, auditeurs de Strasbourg, vous serez donc ravis d’apprendre qu’un groupe local de Nantes qui vous est totalement inconnu fera l’ouverture du festival des Goélands à La Baule !.. Et, vice-versa, les auditeurs de FIP Bordeaux seront invités à assister à un concert de rap programmé par La Laiterie à Strasbourg.
Il n’y a bien que dans la tête d’un technocrate complètement hors-sol qu’une idée pareille peut naître…

Les baisses de budget mises en avant par la présidence de Radio-France ne tiennent pas la route une seule seconde : la somme astronomique de moins de 600 000 € serait ainsi « économisée », sur un budget global de 680 millions d’€. Moins de 0,1% du budget !

Sauvez FIP | Or Norme Magazine

 

Il en va de la promotion de la culture dans notre région
Les résultats d’audience des locales de FIP n’ont jamais été aussi élevés. Voilà pourquoi il faut se mobiliser. Car il en va de la promotion de la culture dans notre région. Avec sa programmation musicale exceptionnelle, le programme FIP bénéficie d’une très belle audience et ses animatrices remplissent une irremplaçable mission de service public en permettant aux acteurs culturels de promouvoir leurs manifestations auprès des différents publics. Compte-tenu de la baisse drastique des subventions publiques à la culture comme à nombre d’autre secteurs, les programmateurs de lieux de culture vont avoir plus que jamais besoin du soutien du public. Pour que celui-ci se déplace, il faut bien qu’il soit informé. En fait, si FIP Strasbourg n’existait pas, il faudrait donc l’inventer !

Pour faire bouger les lignes, les Fipettes de Strasbourg ont concocté une belle soirée de soutien, entre groupes musicaux, surprises artistiques et la mise sur pied d’un débat public auquel politiques, sociologues et acteurs culturels ont été invités à exprimer leur point de vue. Débat que j’aurai le plaisir d’animer en direct sur la scène du TNS.

Venez très nombreux, la cause est belle et se réunir autour d’elle sera un moment exceptionnel.
Il faut repousser ce projet stupide et nuisible à la diffusion de la culture régionale. Il faut que les voix des Fipettes locales restent sur l’antenne de FIP Strasbourg !

Encore + Or Cadre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.