Temps restant : 4 min

OR Norme : ST-ART a presque un quart de siècle. Comme le temps passe vite…

Alain Fontanel : « Oui, c’est déjà la 24e édition de ST-ART, la foire d’art contemporain qui fait la fierté de notre ville par son rayonnement et la place qu’elle a su prendre en une vingtaine d’années sur le marché français. Même s’il reste encore du chemin à faire, ST-ART est aujourd’hui la foire la plus solide en région, notamment parce qu’elle s’enrichit de l’atmosphère toute particulière de notre ville : son histoire, son rapport intime à l’art et à la culture, sa vie transfrontalière, ses projets ambitieux et innovants comme la COOP ou la Manufacture des tabacs.
Pour cette édition 2019, ST-ART quitte son hall historique du Wacken pour accueillir exposants et visiteurs au sein du « Parc Ephémère », avant de se déployer dans un nouveau Parc des expositions. Imaginé par le cabinet d’architectes Kengo Kuma and Associates, la livraison de ce nouvel équipement est prévue à l’horizon 2021, au cœur du quartier d’affaire international Archipel. ST-ART y trouvera toute sa place, symbole du dynamisme économique de notre cité en même temps que de ses valeurs fortes – la Ville vient d’y construire le nouveau théâtre du Maillon – à deux pas des institutions européennes.

Cette année, ST-ART innove. On voit apparaître de nouveaux secteurs de l’art. Qu’en pensez-vous ?
Personnellement, ce renforcement du secteur de l’édition au sein de la foire, comme de celui du street-art, aux côtés de pratiques diversifiées relevant des arts plastiques qui sont présentées dans la soixantaine de galeries qui participent à l’édition 2019 me réjouissent. Car l’enjeu pour ST-ART, et c’est le travail mené par la talentueuse directrice artistique Patricia Houg, c’est d’offrir un regard différent, et d’ouvrir la foire à une multitude d’acteurs qui font l’art contemporain dans notre ville et au-delà. Le lancement d’un volet consacré au design est en ce sens une véritable avancée.
Par ailleurs, l’engagement de la ville de Strasbourg sur l’accompagnement des publics se poursuit cette année. Le programme de médiation « Savez-vous qui fait quoi ? » sera décliné sur le stand de la collectivité. Il est destiné aux publics éloignés et permet la découverte de tous les acteurs de l’art contemporain : artistes, galeristes, collectionneurs, musées, lieux d’art associatifs, activistes divers.

A Strasbourg, l’art contemporain est de plus en plus visible dans la ville : les murs, les façades des institutions, le tram, la façade de la gare centrale,… accueillent volontiers les œuvres des artistes…
Tout à fait, c’est pourquoi il était important, dans le cadre de ST-ART, de mettre en valeur aussi les acteurs de l’art d’aujourd’hui, qui par leur manière d’investir l’espace urbain participent à l’émancipation de la ville. La CTS sera présente avec des projets d’habillage de tramway et de bus. Les associations Nouvelle Ligne, Dodékazz, Spray Club, le CSC Fossé des Treize, actifs dans les expressions artistiques urbaines, présenteront les projets de street-art réalisés dans le cadre des célébrations des vingtans du Musée d’art moderne. Le programme Signature, porté par l’Eurométropole, sera illustré par deux projets en cours d’achèvement
Enfin, nous présenterons sur le stand le « making off » de la restauration de la Spirale Warburg, œuvre monument aux vivants de Bert Theis, installée depuis 2004 place de la République, au cœur de la Neustadt. L’occasion de rappeler la mobilisation de notre collectivité pour la préservation de ses œuvres les plus accessibles, celles qui font partie intégrante de son patrimoine.

Et le Prix de la Ville de Strasbourg est reconduit…
Oui. D’un montant de 2 000 €, ce prix est un soutien à la jeune création et il est décerné à un jeune artiste présenté par une galerie à ST-ART. Créé en 2016, il est exclusivement réservé à un projet conjoint ultérieur entre l’artiste lauréat et son galeriste (production d’une œuvre, communication ou édition).
Je ne voudrais pas conclure sans dire que j’espère beaucoup que la belle dynamique engagée l’an dernier pour les galeries au niveau des ventes se poursuive cette année. Je souhaite à chacune et à chacun, à tous les galeristes et collectionneurs, aux visiteurs ainsi qu’aux organisateurs, une très belle édition de ST-ART 2019. »

 

Encore + Or d'œuvre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.