Temps restant : 3 min

Un peu plus de deux ans après son ouverture à l’entrée de la rue du Renard-Prêchant à la Krutenau, la winstub Le Rutsch a réussi le prodige de renouveler totalement le plus ancien concept de restauration de Strasbourg. Pari réussi…

La winstub : un établissement typiquement strasbourgeois, bénéficiant d’une cuisine entièrement faite maison avec un florilège conséquent de produits locaux et de saison. Aussi simple à décrire que ça et aussi difficile à dénicher de nos jours, au fil des changements de main et des regroupements sous l’égide de groupes toujours plus imposants, on avait presque fini par perdre de vue cette légendaire richesse locale.

Une histoire derrière chaque produit

Le Rutsch, c’est avant tout une belle complicité familiale et amicale comme l’illustrent aujourd’hui Séverine et Serge Lecointe pour la salle et, en cuisine, l’inventif Serge Cutillo, l’ex-cuisinier du Strissel à l’époque où Séverine dirigeait encore cette winstub figurant parmi les plus anciennes de la capitale alsacienne.
« Si on a un secret, c’est vraiment cette complicité qui nous réunit en permanence », commente Séverine. « Tous les jours, on remet tout à plat, on sait tous les trois que rien n’est acquis à jamais. Après chaque service, on déjeune ensemble, on boit un verre, on se parle, on débriefe, on imagine… »

À tout niveau, l’histoire du Rutsch est exceptionnelle : la reconnaissance a été vite acquise, la qualité est constante depuis l’origine et bien sûr, le chiffre d’affaires est plus que satisfaisant. « C’est qu’on n’a rien lâché sur nos points forts », dit Pascal. « Ici, les clients savent très bien ce qui les attend : la qualité des produits de saison, la nouveauté en permanence et ce contact humain qui est vraiment à l’origine de l’implantation des plus anciennes des winstubs strasbourgeoises. »
Serge, le cuisinier, est un obsédé des découvertes de produits locaux, comme la poire de terre (si, si, ça existe) que sa curiosité lui a fait redécouvrir récemment ou encore la pomme Roseline qui accompagne merveilleusement les gibiers d’automne. « Tués près du col du Hans par un chasseur que ma famille connait depuis très longtemps », précise Séverine. Et Pascal, qui ne veut pas être en reste, de commenter : « Pour le vin aussi, il faut qu’il y ait une histoire derrière le produit, comme ce Domaine de Babio, un Languedoc produit par une viticultrice également amie de la famille. »

 

« Auparavant, la winstub était une institution où on refaisait le monde car chacun se connaissait. Ça aussi, ça revient », ajoute Séverine. « Quelques jours avant la fin octobre dernier, un vieux monsieur de 83 ans était là pour son anniversaire. Au moment du “Joyeux anniversaire” toute la salle a chanté puis a applaudi… On essaie de fabriquer de l’émotion avec ce qu’on sert dans les assiettes », conclut-elle. Ses deux autres complices opinent de la tête et approuvent…

9, rue du Renard-Prêchant, Strasbourg.
Tél. 03 88 20 20
www.le-rutsch.fr
Fermé dimanche et lundi.

Encore + Or d'œuvre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.