Temps restant : 5 min

En cette veille de la Toussaint, les frimousses ont une soudaine envie de friandises et les films d’horreur ont la cote. Quelques téméraires découpent une citrouille pour y dessiner un visage, et l’illuminent fièrement. Outre-Atlantique, Halloween prend des airs plus stupéfiants. En témoignent les maisons qui arborent des façades hantées, et la quantité monstrueuse de bonbons récoltés par des pirates, sorcières, et minions d’un soir…

Si sonner aux portes en demandant des douceurs a quelque chose de sacré, la préparation l’est tout autant. Chez mes parents, au Québec, nous avions pour habitude de préparer soigneusement plus d’une centaine de petits sachets à distribuer. La cuisine prenait alors des airs de confiserie. Le rêve ! À cette même période, les saveurs de citrouille s’immisçaient dans une série de cafés aromatisés, biscuits, gâteaux, et tartes. La popularité est telle que la purée de citrouille, nécessaire à la réalisation de différentes recettes, s’achète en conserve dans les supermarchés. Afin de partager mes souvenirs d’Halloween avec mon amoureux français, j’ai réalisé une fameuse pumpkin pie. Tout en trinquant aux Halloweeneux (expression québécoise désignant les enfants qui collectent les bonbons), je vous partage cette expérience, et vous suggère deux vins pour l’accompagner.

En causant de mon projet de tarte aux couleurs d’automne à des amis alsaciens, j’ai réalisé qu’elle portait à confusion. Je précise donc que cette recette est présentée sous forme sucrée, et les variantes sont tout aussi nombreuses qu’il existe de parfaits bettelman (clafoutis alsacien) ! Certains y ajoutent un chouia de sirop d’érable, de caramel, ou encore d’orange. La citrouille est un fruit peu calorique et notamment riche en vitamine A ; une excellente base pour un dessert sain. Afin de réaliser le dessert, j’ai opté pour une pâte sablée maison. Pour la garniture, j’ai réduit en purée des morceaux de citrouille cuits au four. À cela, j’ai ajouté différentes épices et du lait concentré sucré. Cet ingrédient, initialement développé dans le but d’accroître la durée de conservation du lait, est un incontournable de plusieurs desserts américains et canadiens.Vous aurez compris qu’à ce stade, le dessert devient un peu moins sain. Le tout mélangé avec amour, et hop, au four!

La pumpkin pie, de par sa couleur orangée et sa texture volontairement lisse, peut inciter à la méfiance de certains. Le résultat se veut simple, modérément sucré, et légèrement épicé. La pâte, friable et sucrée, apporte une texture appréciée aux côtés de la purée. Un parfait dessert automnal ! Avec tous ces atouts, mon amoureux, initialement sceptique, a apprécié la découverte. Le fond de tarte manquait un peu de cuisson certes, mais le goût de la citrouille a ravi ses papilles. Le vin aussi!

En accord avec la tarte, je suggère le Vouvray Les Fondraux2016 du Domaine Champalou. Ce blanc de Loire dévoile un chenin à l’équilibre demi-sec. Le nez charme avec des arômes de fleurs blanches et une poignée d’épices. En bouche, le vin est d’abord opulent, puis minéral et vif en finale (étonnant, pour un demi-sec). L’accord permet de supporter les parfums de la tarte sans alourdir la dégustation.

En Alsace, le Riesling Grand Cru Mandelberg 2014 « Bottrytis l’Exception » du Domaine Bott Geyl trouve aussi son bonheur avec une tarte aux fruits, notamment lorsque le sucre s’est glissé avec parcimonie. Dans le verre se côtoient des notes de minéral et d’agrumes, fidèles au cépage. Ce Grand Cru solaire au sol calcaire laisse découvrir un vin particulièrement concentré et suave au palais. Les 32 grammes de sucre résiduel se fondent drôlement bien à la dégustation. La finale saline donne envie de lever le coude, ou d’apprécier une énième bouchée de tarte.

À cette heure, l’ambiance de l’Halloween a déjà pris ses marques. Si l’envie vous prend de goûter une pumpkin pie, prenez le temps de la cuisiner vous-mêmes. Vous serez d’autant plus fiers d’y plonger votre petite cuillère ! Les vins présentés sont des suggestions qui orienteront votre quête du parfait accord mets et vins. Dans tous les cas, ne vous pressez pas, la citrouille, symbole du jour, sera encore là pour quelques semaines. À moins que…(rire démoniaque)

Les vins présentés sont disponibles au Théâtre du Vin, marchand de vins à Strasbourg.
Retrouvez-moi ainsi que d’autres de mes articles sur mon blog Le Cellier de Jess !

Encore + Or d'œuvre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.