Temps restant : 6 min

Au cours des stages viticoles qui ont forgé mon expérience de sommelière, j’ai eu l’opportunité de visiter différentes villes au rythme unique. Chaque destination était l’occasion de trouver de nouveaux repères, et de développer des habitudes qui me donnaient l’impression de prendre les plis du coin…

La plupart du temps, je finissais par trouver un sympathique café de quartier. Entre les flatwhite de la Nouvelle-Zélande et les ristrettos italiens, j’y trouvais toujours mon bonheur. À Strasbourg, quelques adresses ont aussi je ne sais quoi qui accroche un sourire. C’est notamment le cas du salon de thé What the Cake où tous les jours, le comptoir se pare de pâtisseries soignées et d’une petite restauration. Les plus pressés jettent alors leur dévolu sur un wrap ou un cupcake – voire les deux – et repartent en le savourant déjà des yeux. Fidèle à ma déformation professionnelle, j’ai imaginé de quoi bien boire avec l’un des wraps du petit restaurant, situé au centre-ville.

Café & Croissant Cupcake

Installé dans l’un des confortables fauteuils de What the Cake, on observe un flamant rose, une série de poufs colorés, et un – faux – petit chat qui dort dans un panier. La douceur des teintes pastel et l’esprit girly s’imposent jusque dans la vaissellerie. De quoi ajouter du plaisir au célèbre duo café & cupcake. Malgré leur air new-yorkais, les petits gâteaux sont réalisés avec le savoir-faire français de Kevin Zimmerlin. Le résultat est aérien, et particulièrement délicat. De quoi rendre jalouse Carrie Bradshaw (Sex in The City).
Ayant grandi dans la cuisine d’une winstub qui appartenait alors à ses parents, l’alsacien s’est rapidement pris d’intérêt pour les infinies possibilités du coin pâtisserie, et développa ses compétences auprès de la Maison Richon, à Colmar. Depuis quatre ans, le petit espace voit défiler une série de jeunes actifs. La volonté de proposer des produits frais et de doser judicieusement l’apport en sucre apporte son lot de ruptures de stock, au grand désarroi de certains clients.
Tous les samedis, Kevin prend plaisir à proposer une douceur supplémentaire, qui a de quoi faire frissonner les casaniers du goût. Certains prévoyant optent pour le gâteau à apporter en entier en vue d’évènements spéciaux. Ou peut-être sont-ils très gourmands ? Entre deux coups de rouleaux à pâtisserie, Kevin réalise aussi différentes grandes salades, buddha bowls (nouveauté) et wraps. Ces derniers défilent selon les humeurs du Chef. Les figues d’automne lui ont notamment inspiré une nouvelle association.

Accord mi-figue, mi-raisin mi-jambon

Le wrap figue / jambon / miel est particulièrement frais et croquant. On y retrouve le salé du jambon, le moelleux du fruit frais, et le croquant de ses graines. La douceur provenant de la figue et du miel est inévitable, quoique loin d’être intrusive.
Envie de faire pop ? Je vous suggère le Champagne Riche de la Maison Ar Lenoble, une entreprise et totalement indépendante. Issue d’un assemblage de chardonnay, de pinot noir et de pinot meunier, cette cuvée étonne par son dosage en sucre (32 g/L). Au nez, des arômes de fruits jaunes et de pâtisserie se côtoient. Sur le palais, la bulle est crémeuse et l’ensemble apparaît gourmand et ample. Ce genre de Champagne trouve son bonheur aux côtés de plats sucrés-salés. C’est le moment d’essayer !
Si le vin blanc fait battre votre cœur, optez pour le pinot gris Clos Saint Landelin 2013 du Domaine Muré (Rouffach). Monopole de la famille, ce clos dévoile un terroir dominé par le calcaire sur des pentes abruptes. Dans le verre se développent d’intenses arômes mielleux. En bouche, le vin est résolument fruité, velouté, ample et moelleux. Charmeur !

Et avec le cupcake ?

Les parfaits accords mets & vins avec les desserts sont très difficiles à atteindre. C’est que l’équilibre des sucres et des acidités entre le solide et le liquide est une gymnastique complexe. Afin d’éviter les mauvaises surprises, optez pour un cupcake aux arômes délicats et naturels. Un petit gâteau au citron, par exemple, présente deux textures différentes (consistance du gâteau et crémeux du glaçage) sans parler que le parfum du citron monopolise les papilles. Un muscat portant la mention Vendanges Tardives serait une option envisageable. Le fruité presque exubérant du cépage ferait alors écho au dessert. Un cupcake aux saveurs de roses et de framboises, quant à lui, irait de pair avec un gewurztraminer Vendanges Tardives. Pendant ce temps, les cupcakes à base d’Oreo continuent de trouver leur bonheur avec un bon café…


Même si le rythme de mes voyages viticoles diminue, je continue de remplir mon carnet d’adresses de ces endroits où on se sent simplement bien. Il suffit parfois d’un espace chaleureux, d’un sourire, ou encore une jolie boîte à cupcake pour créer du baume au cœur. En témoigne la cliente qui vient de passer la porte, avec sa petite boîte turquoise. Réutilisable et biodégradable, d’ailleurs ! Dans le confort de votre propre salon – cosy ou non – un repas de chez What the Cake peut être agréablement accompagné d’un verre de vin. Ceux énumérés ci-dessus ne sont que des suggestions. N’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination. Si l’envie vous prend de faire comme au restaurant, sortez votre nappe outrageusement colorée et les verres vintage. Tout est une question d’attitude.

Merci au restaurant What the Cake d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.
Les vins présentés sont disponibles au Théâtre du Vin, marchand de vins à Strasbourg.
Retrouvez-moi ainsi que d’autres de mes articles sur mon blog Le Cellier de Jess !

Encore + Or d'œuvre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.