Temps restant : 4 min

Nouveauté majeure de l’édition 2019 de la Foire d’art contemporain de Strasbourg, les galeries de Design feront une entrée remarquée au sein de ST-ART. Et une exposition consacrée au design autour d’un concept unique, l’assise, promet d’être très remarquée…

Selon Patricia Houg, la directrice artistique de ST-ART, quatre constats ont présidé au choix de faire entrer le Design comme thématique à part entière au sein de la Foire : « Le dialogue entre Art Plastique et Design a toujours été riche en créativité. Les recherches des artistes et des designers ont souvent les mêmes préoccupations. Les artistes plasticiens s’approchent parfois très près de la frontière du Design. Enfin, on retrouve souvent le Design à la croisée de la création artistique. »

Une vaste exposition : « Design et Art, les liens du temps »

Après le Museu Picasso Barcelona en 2018, ST-ART 2019 présente une exposition
consacrée au Design, autour d’un objet unique, l’assise : « Design et Art, les liens du temps »
On y retrouvera des œuvres de Gerrit Thomas Rietveld, Harry Bertoia, Hans J. Wenger, Jean Prouvé, Michael Thonet, entre autres.L’exposition sera présentée en deux temps sur le thème d’un objet particulier : la chaise ou l’assise.
La première partie, consacrée à l’objet design, présentera des rééditions de grandes signatures du Design :
• Gerrit Thomas Rietveld et sa fameuse chaise Zig Zag conçue en 1932.
• Harry Bertoia avec sa collection de chaises Bertoia, créée pour Knoll en 1952.
• Hans J. Wenger et sa Chaise «CH24» qui connait une véritable renommée internationale en
1960 lorsque Kennedy choisit la Round Chair pour le débat présidentiel qui l’oppose à Nixon.
• Paulo Mendes da Rocha et son Fauteuil «Paulistano» conçu en 1957.
• Jean Prouvé avec son Fauteuil de salon (1939)
• Marc Newson et le Lockheed Lounge LC-1 (1985)

Deuxième volet de cette exposition, la peinture de genre où le sujet est un instantané de la vie quotidienne, portait sentimental ou scène anonyme, le document du style d’une époque…
A travers sept œuvres, sept peintres, de Berthe Morisot (1841-1895) à Jacques Monory (1924-2018), set assises «sorties», la deuxième partie de l’exposition qui mettent en relation le peintre et le design comme témoins indispensables de leur temps.

Des galeries qui ont joué le jeu du Design et relevé le pari de ST-ART

La galerie strasbourgeoise Philippe Decorde présentera des œuvres du Lyonnais Guillaume Bounoure et de la Strabourgeoise Chloé Genevaux. Les deux artistes se sont rencontrés en 2005 sur le site d’architecture expérimentale de Cantercel et ont fondé l’atelier BOU- GE en 2015, spécialisé dans le Pli. Ils ont travaillé trois années dans le monde de la R&D et du Design, collaborant notamment avec Airbus et écrit des livres parus aux éditions Gallimard Alternatives, dont «Un nouvel Art du pli».

Basé à Nairobi (Kenya), L’Équipée est un studio de design fondé par Lilo Chaumont et sa fille Gus en 2015. Le studio dessine une gamme de mobilier inédit, produite en étroite collaboration avec 19 artisans kenyans, exposée et vendue de part et d’autre de l’Équateur. Les pièces légères et vivantes de l’Équipée valorisent la spontanéité et l’ingéniosité des artisans kenyans. « Toutes les pièces présentées viendront de l’Équipée, notre studio de design, mais nous mettrons aussi en valeur, par des films et des photos, les artisans avec qui nous collaborons. Les objets exposés sont tous dessinés par Lilo Chaumont et moi, et produits en collaboration avec une vingtaine d’artisans Kenyans » dit la directrice Gus Chaumont.

Entre pièces de design historiques, éditions limitées contemporaines et oeuvres d’art, le duo français multiforme et iconoclaste The Sloughis, basés à Strasbourg, nous invitent dans un salon de «Collectionneur». Un choix éclectique et pointu qui mettra en lumière aussi bien les dernières éditions de Pierre Gonalons, designer qui vient de faire sensation à l’événement AD Intérieurs, qu’une sélection exceptionnelle de pièces produites par le mythique éditeur Italien des années 70 Dino Gavina et sa marque Paradiso Terrestre. Signés par Matta, Man Ray, Allen Jones, Lalanne…, ces sièges, lampes, paravents font se rejoindre l’art et le design dans un même objet. Pour compléter ce «salon», The Sloughis feront également découvrir une sublime collection de vases monumentaux peints par
l’artiste Strasbourgeois Nicolas Schneider et produits spécialement pour l’occasion en Italie.

Allen Jones & Kazuhide Takahama, SHOES, 1976, Prototype de paravent pour Dino Gavin, Bois laqué et caoutchouc, 219×222

Encore + Or d'œuvre

Tout Or Norme format poche

Restez connectés avec l’Art, la Culture et les projets Or Norme.

  • Télécharger dans l'AppStore
  • Disponible sur Google Play

Or Norme : tous les jours.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités strasbourgeoises.